Partagez | .
 

 (Stephen Amell) why i'm getting sucked into this AGAIN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Adrian Winsworth
Admin sadistic & sexy like hell
• Origines : Italien de sa mère et irlandais de son père.
• Statut : Fiancé à Sarah & fall for a pain in the ass named cally
• Métier : Patron d'une multinationale & d'un bar stripclub de luxe.
• % de criminalité :
30 / 10030 / 100

• Pseudo : Junkiie
• Double compte : Maya
• Crédits : Junkiie & Blondie
• Messages : 174
• Ici depuis : 30/04/2016
• Points : 16
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: (Stephen Amell) why i'm getting sucked into this AGAIN. Mar 7 Juin - 1:24

« une petite citation. une petite citation. une petite citation. »
Adrian Winsworth

Je me nomme Adrian Winsworth, je suis né(e) un jour  il y a 33 ans à Milan. Je préfère les emmerdeuses et actuellement, je suis dans la merde. Mon personnage est représenté par Stephen amell et je désire faire partie du groupe not good with law.

Who are you?

Adrian a tout du mec qui aime les femmes et qui les collectionne, que nenni, c'est un idéaliste - le pauvre - et un naif - pour ce qui est de l'amour. Enfin naif, quand on le dit très vite. disons qu'il espère vraiment que ses histoires durent, mais il comprend vite que les femmes aiment le détruire. C'est un excellent cuisinier et les femmes adorent ça. Il a monté sa boite très jeune à partir de pas grand chose avec un ami. On pense que puisqu'il dirige un bar à strip de luxe, il y passe sa vie. tout faux, il y va pour ses clients mais déteste l'ambiance. Il y bossait avant, il danse d'ailleurs très bien - et pas seulement nu. Il peut jouer les imbécile, faire rire l'assemblée puis repasser en homme d'affaire et montrer le plus grand sérieux. Il a des yeux très expressifs, heureux ou malheureux il vous transperce. Il fait des ravages sans bouger un doigt. C'est aussi un homme qui est arrivé là à force de détermination. Il ne recule devant rien, sauf l'étique. Il peut être très impulsif et se jeter sur un type qui frappe un enfant, une gemme ou n'importe qui en fait. Il est jaloux et possessif, mais pas q'il confonde possession et amour, il ne supporte pas qu'on touche à celle qu'il aime. Il n'abandonne pas facilement en amour ou en affaire.

Derrière l'écran
J'ai 29 ans, j'aime le saucisson, et le rp (comment ça je dis des bêtises ? Moi c'est Emma, mariée 2 enfants, ah non ça non plus sorry.. J'ai oublié en route ce qu'il fallait dire... En bref, je suis là.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adrian Winsworth
Admin sadistic & sexy like hell
• Origines : Italien de sa mère et irlandais de son père.
• Statut : Fiancé à Sarah & fall for a pain in the ass named cally
• Métier : Patron d'une multinationale & d'un bar stripclub de luxe.
• % de criminalité :
30 / 10030 / 100

• Pseudo : Junkiie
• Double compte : Maya
• Crédits : Junkiie & Blondie
• Messages : 174
• Ici depuis : 30/04/2016
• Points : 16
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: (Stephen Amell) why i'm getting sucked into this AGAIN. Mar 7 Juin - 1:24

Il était une fois

t'es sur de ton plan là ? Ouais, t'étais certain, que ce shoot serait un bon moyen de gagner du fric, plus pour t'amuser que pour payer tes études, le strip te payait ce que tu voulais. T'avais la démarche, le look, le regard et le corps qu'il faut, et tu en étais conscient. Tes parents ne te donneraient jamais ce que tu avais besoin pour te trouver une situation. Certains veulent être riches, pour dépenser, toi, tu veux l'être pour avoir ta propre vie, sans ta famille bien trop à cheval sur des convenances et des méthodes d'éducation assez spéciale. Quels parents  - riches - veulent que leurs gamins payent leur propres études ? Tu avais de quoi faire et tu avais ramené ton pote afin de te lancer, pas dans une carrière, mais une petite série de pub sympa. C'était de la lingerie masculine, bien que le studio fréquente les modèles féminins aussi. Tu t'étais vite trouvé à ton aise et ce fut le début, pas juste un truc temporaire comme tu l'avais imaginé. Tu avais trouvé en ton ami un bon partenaire et petit à petit, l'idée de se lancer dans ce genre parcours vous a effleuré. Vous avez continué vos études en marketing et management tout en continuant de faire des shoots. Puis une fois le diplôme en poche, la première boutique fut lancée. Vu les deux apollons tu n'eus pas de mal à convaincre amis et connaissance de poser pour vous, ou bosser un peu.

Bientôt la réputation de la boutique se fit plus imposante, le principe était simple, des jeunes femmes, pas toujours mannequins qui vendent dans une tenue plus que sexy - sans être vulgaire - toutes aussi belles que vendeuse. Petit à petit la lingerie masculine fit son apparition aussi et la boutique explosa, donnant lieu à des idées d'expansion. Tout se mit à arriver très vite, les autres magasins, l'argent, et surtout, il fut construit un immeuble. Car ce n'était plus deux jeunes ambitieux, mais deux chefs d'entreprise à la tête d'une chaine de magasins. Plusieurs boutiques de luxe, quelques unes plus simple et à prix cassé. Avant le temps de dire ouf,  tu étais chef d'entreprise, plutôt aisé, voire carrément "loaded'. Les filles étaient toutes folles de toi, toi, tu trouvais ça fun mais tu devais avouer, tu les trouvais pathétique. Un peu comme ta mère refusant - via botox - de s'avouer vieille. D'ailleurs tu choisissais les filles naturelles pour tes spots ou tes vendeuses, ça te rendait dingue des femmes qui jouaient avec la nature comme ça. Tu cultivais une image de goldenboy, la vérité étant que tu étais loin de l'être vraiment. D'ailleurs chose que personne ne savait, tu détestais être touché sans que tu aies initié le contact toi même. Personne ne savait vraiment pourquoi - pour ceux qui étaient au courant - et des femmes avaient eu un recul marqué lorsqu'elles avaient découvert des cicatrices sur son corps. Tu n'en parles jamais et c'était bien ainsi. Depuis peu tu es à MOscou pour peut être commencer à ouvrir des magasins dans le coin. Tu parles un français parfait, avec un accent (savant mélange de ses origines) assez important mais carrément à tomber.et un russe à se damner. D'ailleurs ça commence à tomber à tes pieds, Cally va être ravie.

Revenir en haut Aller en bas
 

(Stephen Amell) why i'm getting sucked into this AGAIN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Priory 3 - King's College - Stephen Cleobury
» Stephen Heller
» Stephen Bennett
» Master Class : Stephen Fry and Hugh Laurie (Dr House)
» Stephen Stills - Thoroughfare Gap (1978)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Behind the beauty :: Une part de toi :: Cartes d'Identités :: Bienvenue sur BTB
-